Interview Natacha JACQUEMARD par EuroJournalist, Quotidien Franco Allemand

Interview Natacha JACQUEMARD par EuroJournalist, Quotidien Franco Allemand

Un nouveau parti politique, le « Parti Démocrate », défiera l’establishment politique dès l’élection européenne en mai 2019. Interview avec sa présidente, Natacha Jacquemard.

(KL) – L’époque des partis traditionnels est révolue. Après des décennies d’une alternance « droite-gauche » stérile, il est temps que la politique s’adapte aux réalités du 21e siècle. Un nouveau parti né dans le sud de la France se lance – le « Parti Démocrate » veut apporter un regard nouveau sur ce que la politique doit être aujourd’hui et demain. Interview avec la présidente du « Parti Démocrate », Natacha Jacquemard.

A lire les positions fondamentales du Parti Démocrate, on découvre des positions compatibles avec d’autres formations politiques. En quoi se distingue votre parti des partis existants ?

Natacha Jacquemard : Outre une organisation structurelle la plus démocratique possible, que nous développerons ultérieurement, nous abordons ici les éléments majeurs de ce que nous prônons et défendons en adéquation avec nos engagements humanistes, socio-démocrates, laïques et républicains. Nous redonnons, avec force et conviction, la place qui leur est due, aux fonctions régaliennes de la République : Armée, Justice, Ordre Public, auxquelles nous ajoutons la Santé et l’Education………………

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Ça suffit, Maggy Biskupski la présidente des Policiers en colère s’est suicidée

Joël STARZINSKY

Joël STARZINSKY

Porte Parole du Parti Démocrate

Ça suffit !!!

En 2017, 135 policiers et gendarmes se sont suicidés et on apprend ce matin la fin tragique et sans doute volontaire de Maggy Biskupski âgée de 36 ans,  présidente de l’association Mobilisation des policiers en colère (MPC). Subissant la pression de sa hiérarchie et une enquête de l’IGPN, elle est la dernière victime en date d’un système technocratique et déshumanisé qui rabaisse sans cesse ceux qui ont la charge de protéger sur le terrain nos personnes et nos biens. Hurlons notre colère et au travers de ce drame humain rendons encore une fois hommage, une fois de plus, à ces femmes et à ces hommes qui assurent au péril de leur vie et à son détriment, notre sécurité au quotidien. Les français en ont assez de voir nos politiques, Ministres de l’intérieur et Président rendre des hommages hypocrites devant les cercueils de nos policiers et gendarmes, ce sont des femmes et des hommes debout que nous voulons saluer.

Partagez ce post

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency