3 PROPOSITIONS OPÉRATIONNELLES POUR UNE SORTIE DE CRISE

3 PROPOSITIONS OPÉRATIONNELLES POUR UNE SORTIE DE CRISE

A l’heure où les dépenses incompressibles des ménages ne cessent d’augmenter, tous les citoyens sont touchés. Mais l’iniquité est manifeste, pour la simple raison que plus le revenu est faible plus il est impacté par les hausses des prix et des taxes. Si le Gouvernement et la République En Marche ne créent pas la dynamique attendue, la casse sociale elle, est bien présente. Face aux propositions de l’exécutif, dont on mesure tant l’inefficacité, l’opposition actuelle, de l’extrême gauche à l’extrême droite, n’a présenté aucune solution concrète. 

Loin de souffler sur les braises, le parti Démocrate soutient le mouvement des gilets jaunes mais adresse trois propositions de sortie de crise. Ces propositions sont immédiatement opérationnelles et permettront de résoudre une triple équation : celle du pouvoir d’achat, de l’équité entre tous les citoyens et de la mise en œuvre d’une vraie politique environnementale.

PROPOSITION 1. ABROGATION DE LA HAUSSE DES TAXES SUR LE CARBURANT

Comment justifier la hausse des taxes sur le carburant et les énergies fossiles pour financer la transition écologique ? Le budget du ministère concerné baisse de 30 millions d’euros et le gouvernement reconnait par ses propres chiffres que moins du tiers de cette taxe ira vraiment à l’écologie. L’exercice de style du Gouvernement est contre-productif et l’abrogation de ce dispositif relève du bon sens. Les Français l’ont déjà compris.

PROPOSITION 2. RETABLISSEMENT DE L’IMPOT SUR LA FORTUNE

Le Gouvernement a justifié la suppression de l’ISF et la perte de 4 milliards de recettes fiscales par un postulat économique dépassé et déconnecté de la réalité : « si les plus hauts revenus gagnent encore plus, cela relancera l’économie et par le principe du ruissellement profitera à tous et en particulier aux faibles revenus ».  Cette théorie inique aura eu entre autres résultats de faire diminuer de manière drastique, parfois jusqu’à 60%, les dons fait aux associations par ceux qui, pour payer moins d’ISF, utilisaient ce moyen pour faire baisser leur impôt.

PROPOSITION 3.  MISE   EN   OEUVRE   D’UN   IMPOT   EXCEPTIONNEL   SUR   LE PATRIMOINE

Cet impôt exceptionnel sur le patrimoine permettrait de rapporter environ 5 milliards d’euros   par   an, et serait destiné à financer un Fonds d’Intervention pour les Défavorisés de l’Environnement.

Le Parti Démocrate propose que ce « FIDE » soit géré par une commission paritaire formée de la sécurité sociale, du Quai de Bercy, et de représentants du monde associatif. Avantage immédiat pour la France : ces 5 milliards vont relancer le pouvoir d’achat, donc la consommation.

COMMENT ? UNE TRIPLE DISTRIBUTION :

  • 1/3 distribué à tous les porteurs de carte grise de voitures, le versement étant une somme fixe multipliée par l’âge de la voiture, la carte grise faisant foi 
  • 1/3 utilisé à revaloriser massivement les allocations familiales
  • 1/3 distribué également à tous les contribuables âgés de plus de 60 ans au 1/1/2019 dont l’actif net personnel est inférieur à € 25 000.

Rejoignez-nous :

https://le-partidemocrate.fr

1 réflexion au sujet de “3 PROPOSITIONS OPÉRATIONNELLES POUR UNE SORTIE DE CRISE”

  1. Il me semble que rétablir l impôt sur la fortune est une erreur.Par contre créer des tranches d impôts supplémentaires est plus judicieux, et ne donnerait pas l impression de céder….

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company